Articles Tagués ‘phosphogypse’

Les déchets radioactifs à la une :

Ces jours ci, il y a eu un buzz sur les réseaux sociaux qui parle de l’existence d’une zone irradiée dans le sud tunisien, dans la région de Gabès …  Suite à cela, plusieurs hauts responsables ont nié cela :

Abdellatif Mekki (Ministre de la Santé) a affirmé, en présence d’experts :

« Aucune radiation nucléaire n’a été détectée à Chareb ».

Mamia El Banna (Ministre de l’Environnement) a démenti le mardi 8 mai sur les ondes de Shems FM l’existence d’un « cimetière » pour déchets nucléaires près d’El Hamma:

« Les autorités compétentes ont été très sollicitées ces dernières heures, après la naissance de la “rumeur” sur les réseaux sociaux, et ont décidé de faire appel à une équipe du Centre National des Sciences et Technologies Nucléaires de Sidi Thabet pour enquêter sur l’affaire ».

Habib Khedher(Président du groupe Ennahdha à l’ANC), lui a affirmé sur sa page Facebook officielles et lors d’une intervention télévisée et d’une intervention à l’ANC :

«Aucune radiation anormale n’a été détectée».

Donc, à en croire leurs déclarations , l’existence de déchets radioactifs enterrés à Gabès n’est qu’un ridicule canular…

Les déchets nucléaires en Tunisie :

La Chambre des députés a adopté , en Janvier 2010 ,deux projets de loi. Le premier porte approbation de l’amendement de l’article VI du statut de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), alors que le second porte sur la ratification de la Convention sur la sûreté nucléaire.

Lazhar Bououni, alors ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie avait parlé lors de la
séance plénière, l’existence d’une commission nationale qui contrôle les déchets nucléaires en Tunisie et qu’une unité pour le traitement des déchets nucléaires était en cours de réalisation et qu’un cadre législatif adapté permettant de réduire les effets nocifs des rayonnements nucléaires sur les personnes et sur l’environnement. (source : investir-en-tunisie.net)
Les déchets nucléaires existaient-ils en Tunisie à l’époque ZABAtienne et ne le sont plus aujourd’hui ?
L’ANGed et les DD :
anged
Commençons par rappeler l’existence de  l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGed) qui parle dans ses rapports de gestion de « Déchets Dangereux » dans diverses unités réparties sur toute la Tunisie …
Et lorsqu’on consulte le décret 2000-2339 du 10 octobre 2000 fixant la liste des « Déchets Dangereux », on y trouve , en tout premier lieu, les déchets radioactifs également cité , en tant que 7ème catégorie de matière dangereuses de la loi N°97-37 du 02 juin 1997, relative au transport par route des matières dangereuses…vaux de fermeture et de réhabilitation de la décharge anarchique « Dissa » à Gabes au début de l’année 2010″ …

Selon un document de l’ANGed :

« La gestion des DD en Tunisie se réalise en principe de la manière suivante: Pour les phosphogypses, il est planifié de construire une aire d’enfouissement spéciale. »

et cela dans le Centre de traitement du Groupe Chimique Tunisien (GCT) … Tout en sachant que les phosphogypses sont susceptibles de contenir des radionucléides certes naturels mais à des concentrations anormalement élevées …

« Il a été constatéque que le radium 226, ayant une radioactivité non négligeable, se retrouvait quasiment intégralement dans le phosphogypse. »

Des mesures de spectrométrie gamma à haute résolution, effectuées au Centre National des Sciences et Techniques Nucléaires Tunisien ont montrés que l’activité du radium dans le phosphogypse est prépondérante. Elle reste stable quelque soit la durée de stockage du phosphogypse. source

Ne devrons noter que les centres de traitement sont très récents. Qu’en était-il avant ? Quel était le devenir de ces déchets ? Est-ce que ces centres sont suffisants ?

Publicités